mardi 27 janvier 2009

loverdo ville

Date de création : 30 septembre 1947.
Superficie : 9090 ha.
Ancienne Commune mixte de Berrouaghia.

Centre de colonisation créé en 1874, prend le nom du général de l' Armée d'Afrique Loverdo dans le département d' Alger la subdivision de MEDEA, sous le nom de HASSEN-BENALI.
Il porta ce nom jusqu’en 1877. Situé en zone montagneuse, Loverdo n'avait, en 1900, que 172 habitants d'origine métropolitaine auxquels s'ajoutaient trois étrangers.

Nicolas Michielacato Loverdo, né le 3 novembre 1773 était un Général du Premier Empire décédé le 26 juillet 1837.Le plan d’occupation d’Alger : quelque chose pour laquelle les français ont une bonne raison d’être reconnaissant envers Loverdo, est le plan pour occuper Alger. Loverdo mourut le 26 juillet 1837 à Paris laissant 2 fils. L’un d’eux Alexandre devait suivre les traces de son père, s’élevant au grade de major. Le nom du général Loverdo est inscrit au côté sud de l’arc de Triomphe.


Une superficie de 1 265 hectares fut divisée en 30 concessions agricoles. Ces terres avaient été cédées à l’amiable par les douars Ouzera Gharaba et Haoura, moyennant des compensations en nature et une indemnité de 42 000 Fr.

L’agglomération de LOVERDO, située à 10 km à l’Est de Médéa, le long de la R.N. N°1, est un petit centre bien desservi qui vit de son vignoble dont les produits sont particulièrement réputés. L’agriculture est très morcelée chez les musulmans.
Agriculteurs et viticulteurs en 1900
Un vignoble constitué de petites exploitations produit des vins blancs et rouges les plus estimés de l'Algérie.

Il existait aussi un bel établissement d'enseignement pratique agricole, bien exploité, ouvert par l'assistance publique de Paris pour les orphelins du département de la Seine.

Inauguration de la nouvelle Mairie de LOVERDO

Le 4 novembre 1952 l'inauguration des nouvelles mairies de Loverdo et de Nelsonbourg a été l'occasion de manifestations officielles importantes.

Parmi les personnalités présentes, notons :

  • M. Laquière, président de l'Assemblée algérienne, M. Froger, président de la fédération des Maires ;
  • M. Farès, président de conseil général ;
  • M. Trémeaud, préfet d'Alger ;
  • MM. Vignau et Bouchenafa, délégués à l'Assemblée algérienne ;
  • M. Renner, conseiller général ;
  • M. Ricaud sous-préfet de Médéa ;
  • le colonel Chapard, commandant le 1er Spahis ;
  • le révérend-père Jean-Marie Fricker, abbé mitré de N-D de l'Atlas de Thibarrine ;
  • l'archiprêtre Avignon ;
  • le muphti Féckar ;
  • le rabbin Chekroun ;
  • le lieutenant-colonel Soymier, commandant la gendarmerie ;
  • les maires :
    • Pichetto (Loverdo) ;
    • Rostoll (Médéa) ;
    • Georges (Damiette) ;
    • Campagne (Lodi) ;
    • Foulon (Ben Chicao) ;
    • Champredonde (Champlin) ;
    • Pergaud (Berrouaghia) ;
    • Rodet (Brazza) ;
    • Mezaour (Arthur) ;
    • Cassagne (Aïn Boucif) ;
    • Celse (Letourneux) ;
    • Panig (Boghar) ;
    • Banchereau (Nelsonbourg).

« Ces manifestations ont permis d'honorer l'armée d'Afrique, représentée par le glorieux escadron du 1er Spahis Algérien »

1 commentaire:

AVPDALLAS AVPDALLAS a dit…

Je m'excuse pour mon terrible ortographe...Je m'appelle Alexandre Vignau. Mes grand Parent on quitte Ben Chicao pendent la revolution d'Algee. J'ai beaucoup de compassion pour les gent de ce village et je vourais apprendre plus sur l'histoir de la famille Vignau pedent c'est annee la. Ci je pourai aussi fair contribucion a partagee beaucoup de photo d'Algee pendant c'est annee la, ca serai un honneur. Mon email est alex.vignau@yahoo.com
Mes salutation, Alexandre Vignau II